FREE SHIPPING OVER 150€ FOR METROPOLITAN FRANCE - FREE SHIPPING OVER 300€ WORLDWIDE - PAYMENT IN 2x 3x OR 4x FREE OF CHARGE ( OVER 50€ / FRANCE ONLY )

La Pendelton Woolen Mills

12/06/2022

pendleton woolen mills laine

L’Oregon à l’ouest des États-Unis. État côtier le long du pacifique, coincé entre l’océan et les montagnes. C’est ici, à Portland, que prospère l’une des dernières filatures de laine des USA. La Pendleton Woolen Mills.
Mais plus qu’une filature de laine, Pendleton est ce que l’on nomme une entreprise à intégration verticale. Derrière ce nom quelque peu barbare se cache un principe simple. L’usine de fabrication est à la fois son propre fournisseur de laine, et son propre réseau de communication. Une sorte de Gustavo Fringe de la laine si vous préférez.

Faisons un petit retour sur l’historique du label à l’occasion de son arrivé chez Graduate !

19e siècle, les débuts de Pendleton Woolen Mills.

pendleton woolen mills laine

Thomas Lister Kay, tisseur spécialisé dans le tweed, la flanelle et la laine, émigre d’Angleterre pour la côte est des États-Unis. De là, visiblement pas assez fatigué de son voyage, il décide de réaliser un trek transcontinental qui l’amènera en Oregon. Nous sommes en 1863, et est fondée la Thomas Kay Woolen Mill à Salem (rien à voir avec le Salem des « sorcières », ce dernier est dans le Massachusetts).

Quelques années plus tard, sa fille Martha Ann se marie avec un certain C.P. Bishop, marchant détaillant de son état. Vous l’imaginez bien, le savoir-faire de Thomas Kay dans le tissage de la laine, et le sens des affaires de C.P. Bishop va faire passer la modeste entreprise familiale au niveau supérieur.

pendleton woolen mills laine archive image

C’est moi sur la photo !

Encore quelques années plus tard, en 1909 pour être précis, les trois enfants du couple Martha Ann Kay et C.P. Bishop relance la Pendleton Woolen Mill. Une modeste usine, créée en 1893, qui connut plus de bas que de haut. L’occasion était aussi de se rapprocher de l’est de l’Oregon, plus reculé que Salem, mais aussi juste à côté des cheptels de moutons de la région. En résultent une économie substantielle, et les débuts de cette fameuse « intégration verticale ».

En plus de cette proximité avec les cheptels, les Bishop vont aussi profiter de la proximité avec les tribus amérindiennes, notamment les Nez-Percés. Car la Pendleton Woolen Mills, aidée du designer Joe Rawnsley qui a appris les coutumes vestimentaires des indigènes, se spécialise vite dans la fabrication de couvertures aux motifs amérindiens. Par leurs qualités, les produits Pendleton sont repris par les tribus du nord-ouest. Ainsi naquit la Pendleton Woolen Mills que l’on connait aujourd’hui.

L’ère Moderne de Pendleton Woolen Mills

pendleton woolen mills laine archive image

Au fil des décennies, la compagnie familiale s’est bien développée, mais a su rester familiale ! Une gamme sport pour homme fut créée, toujours en laine, mais avec des couleurs lumineuses, contrairement aux tristes chemises d’époque. La Seconde Guerre mondiale concentra leur activité sur la production d’uniforme pour l’armée, mais des 1949 une autre gamme sport vit le jour, mais dédiée aux femmes (la jacket « 49er fut un succès incontestable). Et en 1972 la compagnie lance une gamme printemps-été, encore un succès.

En 1960, un joli coup du sort va aussi contribuer à la popularité de la marque. Un jeune groupe de pop du nom des « Pendletones », en référence à la chemise phare du label, se forme. Et ce jeune groupe change de nom quelques années après, sans renier leurs inspirations premières, pour s’appeler dorénavant « The Beach Boys ». Une belle publicité. (Écoutez les Beach Boys !)

pendleton woolen mills archive publicité

Enfin, dernière pièce à l’édifice, dans les années 80 le label développe son offre au travers de différentes boutiques en propre. À cela s’ajoute un catalogue « direct to consumer » ainsi qu’une plateforme e-commerce dans les années 90. Sur toute la ligne, le label de la famille Kay-Bishop a fait figure de pionnier.

Aujourd’hui, la marque est gérée par la cinquième génération d’héritiers de Thomas Kay, dispose de 41 magasins physiques et vend à l’international des produits conçus de A à Z dans le nord-ouest des États-Unis. Un modèle de réussite, d’intégrité et de savoir-faire depuis plus de 150 ans.

La Nouvelle Collection FW21 des Vêtements Pendleton

pendleton woolen mills laine archive imagebig lebowski

Commençons par une des pièces les plus fameuses, le Westerley Cardigan. Produit pour la première fois en 1972, le cardigan de Pendleton prend son inspiration des mailles faites main de la tribu Cowichan, originaire de l’ile de Vancouver. Une pièce en laine d’agneau, épaisse, chaude et confortable, sur des motifs typiquement amérindiens. Mais, si elle est si fameuse, c’est surtout grâce à son utilisation dans le film The Big Lebowski ! Et oui, c’est en effet une des pièces fétiches du « Dude » Jeff Bridges tout au long du métrage.

On évoquera aussi la veste « Prairie » aux motifs jacquard en hommage aux bisons des grandes plaines d’Amérique du Nord. 100 % laine vierge, c’est un immanquable du label. La saison FW21 de Pendleton, c’est aussi des accessoires, notamment un sac de voyage pour les déplacements de 48 h. Un weekender fabriqué à partir d’une épaisse et solide toile canvas 100 % coton. On retrouve aussi un motif jacquard 100 % laine aux influences amérindiennes, ainsi que des garnitures en cuir.

Mentionnons aussi les superbes écharpes, confectionnées en Italie, douce, chaude et en adéquation avec l’esprit du label américain. L’esprit des grandes plaines, de l’Ouest américain, des peuples autochtones. L’esprit de la transmission et de l’art.

pendleton woolen mills laine
Découvrez notre sélection Pendleton sur notre shop