×

Edwin

Les origines de la marque japonaise Edwin remontent à 1947. À cette époque d’après-guerre, M. Tsunemi importe des jeans d’occasions depuis les États-Unis, qu’il lave, répare et vend en seconde main. En 1951, après l’obtention de métiers à tisser traditionnels, l’entreprise fabrique sa première toile japonaise, ainsi que des denims en tissus ringspun les plus lourds du monde (16 oz).  Est déjà présente la célèbre lisière arc-en-ciel tricolore (rainbow selvedge), encore utilisée aujourd’hui. Les premières pièces verront le jour en 1961. Et c’est en jouant avec les lettres de DENIM, et en inversant le M qui devient un W que Tsumeni baptise sa marque.



Au cours du temps, il ne cessera de mettre l’innovation au premier plan. Ce faisant, il place son label comme un synonyme d’authenticité, de savoir-faire, et comme précurseur du standard de qualité des jeans en provenance du Japon. C’est à ce moment-là qu’on commence à voir plusieurs boutiques s’ouvrir, la machine se met en place. Le label fait maintenant son propre tissage et son propre délavage, avec ses propres métiers.


Ce qu’on lui doit aussi, c’est le développement du délavage à la pierre, qui vu le jour dans les années 80. Cette innovation permettait aux jeans Edwin de faire directement écho à d’anciennes époques, quand M. Tsumeni récupérait de vieux jeans d’occasions. Cette technique apportait un effet « déjà porté » plein d’authenticité aux pièces. Cela offre une couleur unique, en mettant en valeur les toiles du Japon et leur travail exemplaire, preuve du succès que connaît la marque aujourd’hui.

C’est donc pour cette nouvelle saison FW21 que la marque nous dévoile plusieurs styles graphiques pour ses vêtements. D’une part, le label propose des sweats et T-shirts minimalistes avec leurs logos sun et sunset on Mont Fuji, clin d’œil au volcan nippon. En outre, la firme a confectionné une gamme de T-shirts à imprimés ou à broderie reprenant les traditions et l’histoire de l’archipel notamment avec les T-shirts Souvenir from Japan ou avec les tees Fuji scenery, Tarot deck ou encore Shinobi.


D’une autre part, la marque exploite le techwear au travers de ses vêtements faits de tissus différents. En matière incontournable on retrouvera la toile, mais surtout le ripstop, tissu en coton inspiré des textiles militaires très résistants et techniques. Une preuve que la marque fait attention au bon développement de nouveaux vêtements et procédés de fabrications. En effet, les jungle pants, les squad shorts et les chapeaux buckets proposent ce style affirmé qu’apporte la matière ripstop. Et c’est l’une des tendances du style vestimentaire japonais contemporain. N’oublions pas toutefois le succès mondial de leurs denims très réputés pour leur robustesse et leur qualité propre à la marque. Enfin, pour une petite touche de légèreté, la marque nous a concoctés des chemises aux imprimés traditionnels, toujours avec un tissage irréprochable. Tout est à retrouver dans nos boutiques.


Edwin, le rêve du denim japonais


Connu depuis des dizaines d’années pour la robustesse de son denim 16 oz, le label a donné ses lettres de noblesse au jean d’aujourd’hui. Mais est également un pionnier qui a su réinventer et innover dans la mode.

La marque japonaise commença par réparer des jeans, puis en importa directement des États-Unis pour les vendre localement. Elle a su innover les façons de tisser, délaver et globalement produire tout type de denims. Pour plus d’informations, retrouvez notre article complet Jeans Edwin, Le Rêve Du Denim Japonais. Coupe droite, skinny, slim, taille haute, taille basse, couleur incroyable, la collection reste une référence. La gamme a toujours su rester indémodable et fidèle à l’époque et l’histoire de M.Tsunemi.


par page
Résultats 1 - 60 sur 62.